Accueil > Qu'est ce que la MUSE ?

Qu'est ce que la MUSE ?

C'est une monnaie locale complémentaire qui permet d'acheter des biens et des services auprès d'un réseau de partenaires adhérant à une charte.

Pourquoi le mot « MUSE » ?

Cela veut dire Monnaie à Usage Solidaire et Ecologique.

A quoi ça ressemble ?

Elle se présente sous forme de coupons (ou bons d’échanges) de 1, 2, 5, 10, 20 et 50 MUSEs que l’on peut se procurer dans des comptoirs d’échange. Le taux de conversion est de 1 pour 1 (1 MUSE= 1 Euro).

Est-ce légal ?

Oui, la réglementation permet aux citoyens d'émettre leurs propres bons d’échanges à la condition de ne pas concurrencer l'Euro. Il s'agit bien de cela dans le cas d'une monnaie complémentaire locale, car elle est affectée à un territoire particulier et s'échange au sein d'un réseau.
D’autres « bons d’échanges » ou « monnaies affectées », comme par exemple le « chèque-déjeuner », sont davantage connus.

Existe-il d'autres monnaies locales ?

On en trouve au Japon, aux États-Unis ou en Australie. En Europe, il en existe en Suisse, au Royaume-Uni, en Autriche. Plus de 40 monnaies locales complémentaires à l'euro existent en Allemagne, dont le Chiemgauer, en Bavière, qui fédère 640 entreprises. À travers le monde, plus de 5 000 monnaies complémentaires existent déjà.

Et en France ?

On en dénombre de plus en plus. Citons l'Abeille à Villeneuve-sur-Lot, la Bogue et la Luciole en Ardèche, la Mesure à Romans-sur-Isère, l'Occitan à Pézenas ou la Commune à Roanne. Plusieurs projets ont reçus le soutien des collectivités locales, comme le Sol-violette, soutenu par la mairie de Toulouse.

Quelles sont ses différences avec l'Euro ?   

• D'abord, son usage n’est pas obligatoire puisqu’elle n’est pas la monnaie officielle.
• Son circuit, forcément local, est complètement transparent. La MUSE est gérée par une association regroupant les utilisateurs. Ces derniers s’engagent sur des valeurs décrites à travers une charte.

• Tandis qu'environ 95 % de la masse monétaire sert à spéculer, la MUSE ne sert que dans l'économie réelle. C’est une monnaie dédiée exclusivement à l’échange de proximité.
• Enfin, elle échappe à la thésaurisation (ou capitalisation) car c'est une monnaie fondante.
> En savoir plus

Qu'est-ce qu'une monnaie fondante ?

C'est une monnaie qui, à l’image des biens de consommation (nourriture, vêtement...), a une durée de vie limitée.
Tous les ans, les détenteurs de billets devront revaloriser leurs MUSEs en s’acquittant d’une petite contribution correspondant à 2 % de leur valeur. 
Par exemple, pour un billet de 20 MUSEs, il faudra acheter un timbre de 40 cents et le coller sur le billet pour prolonger sa validité d'un an.

A quoi sert la fonte ?

• Elle dynamise les échanges commerciaux dans un réseau de proximité en augmentant la vitesse de circulation de l’argent. Celui qui possède de la MUSE n’a aucun intérêt à l’accumuler et la garder durablement car il ne peut pas la faire fructifier en tant que monnaie. La fonte permet de reconsidérer l'argent comme un moyen et non comme une fin.
• Le produit de la fonte annuelle servira à financer le fonctionnement et les actions de l'association "Agir pour la Transition".

Qui gère la MUSE ?

La MUSE est mise en place par l'association "Agir pour la Transition"qui a pour objet de proposer des alternatives pour la construction d'une société nouvelle.
Pour cela, elle met en place, administre et gère la MUSE.

Qu'entendez-vous par Transition ?

La transition désigne la nécessité de changer nos modes de vie pour créer un avenir meilleur et moins vulnérable devant les crises écologiques, énergétiques et économiques.
La mise en place d'une monnaie locale, solidaire et écologique est un des moyens mis en œuvre.
Le mouvement "transition" est apparu en Angleterre en 2006.